Le Hadj et La Omra

Le Hajj et la Omra (écrit également Umra), appelés également “grand pèlerinage” et “petit pèlerinage” sont des obligations qui incombent au croyant qui en a les moyens, aussi bien physiques que financiers, au moins une fois dans sa vie. Le Hajj est un des cinq piliers de l’Islam. C’est le rendez-vous annuel, à une période fixe, des invités du Miséricordieux sur la Terre Sainte. Quant à la Omra, c’est une visite que le musulman peut accomplir à tout moment de l’année. Quels sont les rites à accomplir lors de ces pèlerinages, quels sont leurs points communs et qu’est-ce qui les différencie l’un de l’autre ? 

Pèlerins se rassemblant à La Mecque autour de la Kaaba

Le pèlerinage dans la tradition prophétique

Le grand pèlerinage (le hajj) fait partie des piliers de l’Islam. Chaque année, ce sont des millions de pèlerins qui affluent, accourent, à la Mecque afin d’accomplir cette grande adoration. On peut imaginer l’effervescence, la joie et l’excitation qui animent les croyants qui, passeport et visa en main, pourront se rendre à la Mosquée Sacrée, faire la circumambulation autour de la Kaaba. Tous ont un seul but : se voir faire pardonner par Le Doux, Le Miséricordieux. Tous répondent aux exhortations prophétiques de notre bien-aimé prophète Mohamed (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) rapportées dans plusieurs ahadiths. 

Revenir blanc, lavé de ses péchés

  • D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Celui qui accomplit le pèlerinage sans rafath (1) et sans commettre de péché revient comme le jour où sa mère l’a mis au monde (2) »

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1521)

(1) Ce terme signifie les rapports sexuels et tout ce qui peut y mener durant la période de sacralisation.

(2) C’est à dire sans péché.

  • D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« La Omra jusqu’à la Omra est une expiation de ce qu’il y a entre les deux et le hajj effectué avec piété n’a pas d’autre récompense que le Paradis ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1773 et Mouslim dans son Sahih n°1349)Source : hadithdujour.com

Petit et grand pèlerinages : quelles différences ?

Malgré de nombreux rites en commun, il existe bel et bien des différences entre le petit et le grand pèlerinage, notamment en termes de rites et de durées. En effet, la Omra s’effectue en quelques heures, le même jour, tandis que le hajj, lui, s’étale sur plusieurs jours.  Plus physique, plus fastidieux, plus long, il pousse le croyant à dépasser ses limites, le galvanise et le maintient dans une ferveur telle qu’il se découvre des forces insoupçonnées. Indigent, faible, il accourt vers Allah, implorant Son Pardon, proclamant Sa Grandeur, espérant revenir vers ses proches lavé de tout péché.

Les rites de la Umra

Il est demandé au croyant de s’enquérir des différents rites à accomplir durant le pèlerinage avant de s’y rendre. Ceci afin de parfaire sa adoration et ne pas se retrouver sur place, ne sachant que faire. Il doit tout d’abord vouer son hajj et/ou sa omra, uniquement à Allah. L’intention est importante afin d’en récolter la pleine récompense. Les rites de la Omra, en résumé, sont les suivants : 

  • formuler l’intention,
  • le pèlerin doit se mettre en état d’ihram*, c’est-à-dire de sacralisation, de pureté. La femme n’a pas d’habits spécifiques à porter. Les hommes devront se vêtir d’un vêtement blanc composé de deux morceaux, non cousu, qui découvrira une épaule. Ils se débarrasseront au préalable des poils disgracieux  pubiens et aux aisselles disgracieux, de leurs ongles, et effectueront le ghoul et se parfumeront. Ceci a lieu à partir du miqat, lieu à partir duquel les pèlerins se mettent en état de sacralisation pour réaliser leur pèlerinage.
  • le pèlerin effectue sept fois le tawaf (circombulation) autour de la Kaaba,
  • il fait ensuite le saa3i sept fois entre les monts Safa et Marwa, 
  • le pèlerin met fin à sa omra en se rasant la tête ou en raccourcissant ses cheveux. La femme elle, coupe une petite mèche de cheveux.

*L’Ihram est d’ailleurs le nom donné à cet habit que portent les vêtements durant le pèlerinage.

Les rites du Hajj

Les rites du Hajj sont les mêmes que ceux de la Omra avec d’autres étapes en plus. Rien de telle qu’une jolie illustration pour expliquer de façon claire le Hajj. 

Source : Le Guide Illustré du Hajj et de la Umra des Editions Anas et BDouin, en association avec l’agence Al Bayt.

Se préparer au pèlerinage

La préparation psychologique et les actions recommandées avant de partir

Beaucoup sont allés en pèlerinage à la Mecque et n’en sont jamais revenus. D’autres sont partis et n’ont récolté de ce voyage que la fatigue. Pas de pardon. Aussi il est important pour le pèlerin de se préparer psychologiquement avant de partir. Il lui est conseillé de prendre connaissance des différents rites à effectuer, de se renseigner auprès des personnes de science afin de parfaire son pèlerinage. Le croyant doit également préparer son âme aux futures épreuves durant le Hajj ou la Omra. On entend ici par épreuves, la patience face à la foule, aux mauvais comportements de certains. Il doit se mettre en tête que cette adoration a une récompense qui se mérite et que les rites seront teintés aussi bien de joie, que de prise sur soi, de retenue, de maîtrise de la colère, de douleurs physiques et morales. Il est important également de se débarrasser de mauvaises habitudes, de péchés majeurs, de comportements déplaisants que l’on a et dont il est plus que recommandé de se débarrasser. Que celui qui a des dettes tente de les régler avant son départ ou d’en avertir son créancier. Que chacun prépare son testament dans lequel il y fera des recommandations à ses proches. Et l’intention. La travailler sans relâche pour que le pèlerinage soit voué à Allah de manière exclusive afin qu’il soit accepté. 

Se renseigner auprès d’agences de voyage sérieuses

Et si autrefois le Hajj ou la Omra étaient des voyages que les croyants effectuaient une fois la vieillesse à leurs portes, aujourd’hui la donne a changé, popularisant un peu plus ce voyage de toute une vie. Ce que l’on doit garder surtout à l’esprit, c’est que le pèlerinage, petit comme grand, est une obligation pour tout croyant capable de le faire. Mais c’est surtout une adoration que l’on doit effectuer uniquement dans le but de rechercher la Face d’Allah, Son Agrément, et non un vulgaire voyage que l’on effectuerait comme ça. Sans but divin. Pour bien vous y préparer, n’hésitez pas à vous renseigner sur les agences sérieuses, fiables, qui sauront vous accompagner durant tout votre pèlerinage. Puisse Le Généreux permettre à chacun d’entre nous de pouvoir le réaliser au moins une fois dans notre vie.

Partagez vos expériences avec la communauté Salam Advisor !

Il existe très certainement parmi nos lecteurs et lectrices des personnes ayant réalisé déjà le Hajj et la Umra et visité les lieux saints de l’Islam. N’hésitez pas à partager avec nous vos expériences, vos bons plans, c’est toujours enrichissant de lire tous vos témoignages !

Vous aimerez probablement également lire les articles ci-dessous :

Laisser un commentaire